Horaire des messes
LE BERCEAU

DE SAINT VINCENT DE PAUL

Se trouve à proximité de la route Nationale de Saint Paul lès Dax, à 4 kilomètres en la direction de Mont de Marsan.
Le village de Saint Vincent de Paul était autrefois appelé POUY en gascon "sommet". C'est une Ordonnance Royale de 1828 qui changea le nom de ce village en l'honneur de ce Saint Landais. Le Berceau est l'ensemble des Oeuvres de M. Vincent dans son village natal. C'est la Préfecture des Landes qui les a baptisées ainsi, au XIXeme siècle.

 

Maison reconstituée

 

Saint Vincent y vit le jour à l'endroit appelé Ranquine. Il existe une vielle maison de campagne élevée en 1700 reproduisant la maison natale de Saint Vincent. La véritable s'est écroulée vers 1682.

 La maison actuelle transformée en chapelle est l'objet de visites incessantes. L'un des côtés de la maison actuelle de Ranquine s'appuyait contre la chambre du Saint.

Intérieur
 

 

En 1750, une chapelle évocatrice du prestige du Saint fut édifiée à une vingtaine de pas de la maison de Ranquine. En 1851 est posé la première pierre d'une grande chapelle de style romano-byzantin. Elle fut inaugurée en 1864.

Quelques dates de la vie de Saint Vincent de Paul :

Ranquine avait appartenu à l'origine aux parents de Saint Vincent. C'est là qu'il gardait le troupeau, à l'ombre du fameux chêne.

 

Vierge à l'intérieur du chêne

24 avril 1581

Naissance de Vincent, troisième enfant de la famille Depaul. Vincent était le troisième enfant sur six : quatre garçons et deux filles.

1595

Études à Dax au collège des Cordeliers. Il habite chez Monsieur de Comet rue des Fusillés à Dax (une plaque commémorative indique le lieu).

1597

Études théologiques à l'Université de Toulouse

1600

Ordination sacerdotale à Château-l'Evêque, près Périgueux.

1610

Aumônier à la cour de la Reine Marguerite de Valois.

1612

Curé de la paroisse de Clichy.

23/08/1617

Vincent rencontre la pauvreté spirituelle et matérielle et décide de changer de vie pour prendre le parti des pauvres. Devenu Curé de Châtillon, il y établit, au mois d'août, la première Confrérie de la Charité, aujourd'hui : Équipes Saint-Vincent

1619

Nommé aumônier général des Galères.

1625

Fondation de la Congrégation de la Mission dite des Prêtres et Frères de la Mission dits Lazaristes. De nos jours, il existe une Communauté de 6 membres au Berceau de Saint Vincent de Paul.

1633

Le 29 novembre, Vincent de Paul et Louise de Marillac fondent la Compagnie des Filles de la Charité, servantes des pauvres malades.

1638

M. Vincent prend en main l'Oeuvre des Enfants trouvés.

1639

Saint Vincent organise les secours en Lorraine (ravagée par la guerre).

1640

M. Vincent entreprend des démarches auprès de Richelieu en faveur de la paix.

1643

Saint Vincent assiste Louis XIII à son lit de mort. Saint Vincent est nommé au Conseil de Conscience.

1646

Fondation de la mission d'Alger.

1648

Fondation de la mission de Madagascar.

1649

Il entreprend des démarches auprès de la reine Anne d'Autriche et de Mazarin en faveur de la paix.

1651

Saint Vincent organise des secours en Picardie, Champagne et Ile-de France, dévastées par la guerre. Fondation de la mission de Pologne

1654

Fondation de l'Hôpital du Saint-Nom-de-Jésus, à Paris.

27/09/1660
Rappel à Dieu de Saint Vincent à Paris.
1737

Canonisation de saint Vincent de Paul.

 


Église à St Vincent de Paul (Landes)

Monsieur Vincent fît preuve durant sa vie d'une exceptionnelle vitalité. Pourtant il fût accablé de nombreuses souffrances sans jamais "capituler" : paludisme, ulcères de jambes, rhumatisme, fluxion oculaire...

"Il ne se couchait guère que vers minuit qu'il eut dormi ou non, qu'il fut en bonne santé ou qu'il eut la fièvre - ce qui lui arrivait souvent - il se levait régulièrement à quatre heures du matin. A son réveil, il prenait la discipline chaque jour et pendant les hivers les plus rigoureux, il donnait tous les matins plus de trois heures à l'oraison. Il se tenait à genoux sur le pavé, sans jamais avoir voulu permettre qu'on le couvrit d'une natte, dans l'endroit où il avait coutume de se placer - (et ceci malgré) - l'enflure de ses jambes, jointe à la fièvre quarte qui lui revenait deux fois par an. Ajoutons à cela une nourriture très frugale La morue, le hareng et autres salines étaient sa nourriture. Sa règle étant de ne rien prendre le matin - Le soir, un petit morceau de pain, une pomme et de l'eau rougie faisaient sa collation. Bien entendu, quand il n'y avait pas de jeûne !"

bulletin de la Société de Borda, Dr J. Peyresblanques

 

Poursuite de l'Oeuvre de Saint Vincent :

1800

Les Soeurs de la Charité de Besançon sont fondées par une Fille de la Charité, Sainte Jeanne-Antide Thouret.

1833

Les Conférences de Saint-Vincent de Paul sont créées par le bienheureux Frédéric Ozanam. Les Conférences font partie de la Société de Saint Vincent de Paul.

1845

Les Religieux de Saint Vincent de Paul sont fondés par un ami d'Ozanam, Jean-Léon Le Prevost.

1847

Les Enfants de Marie sont fondés par le Père Aladel, Lazariste, à la demande de la Sainte Vierge, transmise par Catherine Labouré. Aujourd'hui Jeunesse Mariale en France, et Jeunesse Mariale Vincentienne dans le monde.

1850

Les Soeurs de la Charité de Saint-Joseph, fondées par sainte Elisabeth-Anna Seton sont rattachées aux Filles de la Charité.

1862

L'Association de la Sainte Agonie est fondée par le Père Antoine Nicolle, lazariste;

1909

L'Association de la Médaille Miraculeuse est lancée par les évêques de Pologne. Elle se répand dans le monde entier.

1999

Les Missionnaires Laïques Vincentiens, (MISEVI), jeunes pour les missions populaires sont approuvées par le Saint-Siège.

La vie de Saint Vincent de Paul racontée par les vitraux 

A gauche, la maison reconstituée, Au centre la Chapelle, A droite le Chêne.

La châsse contenant les restes mortels de Saint-Vincent se trouve à la chapelle des Lazaristes 95 rue de Sèvres PARIS 6ème

 Il a été désigné comme patron des œuvres charitables. Sa fête a lieu le 27 septembre dans l'Église catholique.

PHOTOS ANCIENNES

 

 

 

 

 

 

Retour